Menu
Photographies
Entre centre et absence

Ensemble de 14 photographies réalisées au Musée Hospitalier de Charlieu
Tirages Fine Art sur papier Hahnemühle, caisses américaines blanches, 71 x 90,5 cm
1er Prix Camera Clara, Paris, 2012

Le titre Entre centre et absence est emprunté à Henri Michaux, poète qui dessine l’écoulement du temps en jouant avec la mémoire des formes.
Les photographies de la série montrent des lits d’hôpital de l’Hôtel Dieu de Charlieu, dans la Loire.
Le bâtiment qui les abrite, élevé au XVIIIème siècle, est devenu aujourd’hui le Musée hospitalier.
La série comprend 14 photographies, correspondant aux 14 lits situés face à face le long des murs de la grande salle des malades, en service jusqu’en 1981.

Chaque lit se donne comme un petit théâtre des émotions, une réminiscence assourdie et dénudée de la couche du Roi dans sa chambre à Versailles.
Tous pareils, tous différents, les lits sont les lieux exemplaires du spectacle de l’intime. Le rideau du premier plan exprime cette ambiguïté : fermé il dissimule la souffrance aux yeux des autres, ouvert il dévoile le souvenir de la douleur et expose sa disparition.

La lumière naturelle irradie l’espace intérieur de chaque lit et sculpte les plis des tissus.
Le temps de pose, d’une dizaine de minutes, enregistre le lent déclin de la lumière du jour, il permet de saisir une image qui s’évanouit secrètement dans le silence et accompagne une vision contemplative, méditative.
Ce temps long permet aussi de fixer une mémoire fossile, présente dans la variété des étoffes, les marques du vieillissement, les raccommodages.
Si la lumière souligne les vestiges présents dans les plis des draps et les rideaux, le cadrage serré permet de s’attarder sur les matières et d’accentuer la perception d’un espace clos et autonome.
Il isole l’objet de son contexte pour provoquer un rapprochement avec la peinture, notamment avec les monochromes de Robert Ryman. (YL)

Facebook